December 16, 2017

Nico Parlier termine champion du monde sénior et Axel Mazella champion du monde U21

Retour sur ces championnats du monde de Formula Kite avec les interviews de plusieurs riders français :

Nicolas Parlier (France / Ozone, Mikes Lab) Champion du Monde Formula kite 2017

Je suis évidemment très heureux de ce nouveau titre obtenu à Oman. Les organisateurs ont lancé pas moins de 107 manches avec toutes les séries ! Lors des qualifications, j’ai utilisé la 11 et la 15m² alors que dans les phases finales je n’ai utilisé que la 19m² avec du vent entre 7 et 11 nœuds. Très heureux qu’Alex termine second car il le mérite. Pour ma part j’ai navigué propre avec très peu de faute. Ce titre vient clore une année incroyable avec le titre européen, les deux titres mondiaux en série et open et 10 victoires dans les 10 dernières compétitions internationales !

.

pod h

.

Axel Mazella (France / Enata) : Vice-champion du monde sénior et champion du monde U21

Ce fut une compétition avec des hauts et des bas pour moi. J’ai fait une bonne entrée en matière lors des qualifications ou la bagarre a été top avec Nico Parlier dans notre groupe de qualification. Le système de tirage au sort pour les poules n’a pas été génial car pendant que l’on se battait avec Nico, Olly Bridge était tranquille dans sa poule et il a pu prendre 4 points d’avance sur moi. Ensuite, pendant la gold, je n’ai pas très bien navigué, j’avais un mauvais feeling et je n’ai pas réussi à rattraper mon retard sur Bridge en restant bloqué à la 3ème place. Heureusement en medal race, la machine s’est remise en route et j’ai terminé second et 1er U21 en dominant Bridge dans les trois dernières manches. Très heureux de ce titre et de cette compétition.

.

pod U21 H

.

Théo Lhostis (France / Enata) : 11ème général et 6ème U21

La saison s’achève sur ce championnat du monde Kitefoil à Oman. J’attendais avec impatience cette compétition depuis longtemps et je me sentais vraiment prêt et confiant.

Avant de partir sur Oman, nous avons eu 10 jours d’entraînements à Dubaï avec la Team ENATA. C’était génial et j’ai énormément progressé avec eux.

A Oman, les deux premiers jours se sont bien déroulés et je suis resté dans le top 5. La 3ème journée a été beaucoup moins bonne : je me suis fait percuter par Maxime Nocher lors d’une remontée au vent. Par chance cela ne m’a couté que quelques points de sutures à la jambe mais cela aurait pu être beaucoup plus grave. J’ai eu du mal à comprendre ce comportement et j’ai été très déçu et dégoutté. J’ai essayé de revenir dans la course mais ce n’était pas facile pour moi car j’avais perdu un peu le moral et la douleur à la jambe m’empêchait d’appuyer correctement sur ma board. Honnêtement, j’aurai aimé un meilleur cadeau d’anniversaire pour mes 19 ans !

Je fini donc 11ème au général, ce qui est très loin de mes objectifs et mes trois victoires en Gold dans les trois dernières manches n’enlève pas ma déception.

.

lhostis

Titouan Galea (France / F.One) : 5ème au général et 3ème U21

Ce championnat du monde est un retour pour moi après ma grave blessure au dos et je ne savais pas mon niveau par rapport aux autres riders. Alors après les qualifications, quand je me suis retrouvé 7ème j’étais déjà super content. Ensuite je suis passé 5ème après les manches de Gold. Mais cela a vraiment été très difficile de garder cette place et jusqu’à la dernière manche de Medal Race j’ai dû faire le maximum. Je termine 5ème à seulement 2 points de la 7ème place !! Je suis d’autant plus content que les conditions que l’on a eu ne sont pas mes préférées avec en moyenne 8 nœuds et 6 pour les medal races.

.

pod f

.

Alexis Fancelli (France / Enata) : 3ème femme du championnat du monde

Ce Championnat a été fort en émotions. Avant d’arriver à Oman je me suis entraînée quelques jours avec la Team Enata à Dubaï ce qui m’a énormément apporté. En quelques jours nous avons tous progressé grâce à nos coachs et nous étions prêts pour ce Championnat.

Je suis à la fois super contente de ma performance et frustrée. Frustrée car jusqu’à la dernière journée j’étais sur la seconde marche du podium et je termine au final 3ème. Même si je me sentais prête, je ne m’attendais pas à claquer deux manches de 1 devant la championne du monde en titre et de lui mettre autant de pression. Cette bonne surprise m’a boosté m’a fait prendre conscience qu’elle n’est pas intouchable.

Dans du vent au-dessus de 9 nœuds, j’ai démontré que j’avais sur les autres filles. Malheureusement il faut que je bosse encore dans le vent léger et j’aurais préféré du 15 nœuds le dernier jour plutôt que les 6 nœuds que l’on a eu, mais c’est le jeu.

Avec 26 manches en 5 jours, on n’a pas chômé. C’était fatigant mais ma préparation physique et mon entraînement m’ont permis de tenir. Il va falloir par contre que je travaille le mental et pour ça mon chéri m’a beaucoup aidé.

En plus du niveau très élevé sur l’eau, ce qui m’a le plus marqué est l’esprit d’équipe entre tous les français. Nous avons vécu des moments forts ensemble à chaque manche : de la joie, de l’excitation, de la frustration, de la colère, de l’adrénaline …

Un grand merci à la Fédération de Voile pour la présence d’Ariane Imbert sur l’événement. Je pense que sans elle la compétition n’aurait pas été la même, nous avons vraiment eu de la chance de l’avoir auprès de nous.

.

TDR

.

Théo De Ramecourt (France / Flysurfer) 9ème du championnat du monde et 4ème U21

C’était l’événement de Foil avec le plus gros niveau de toute l’histoire du KiteFoil. Je suis content de terminer dans le Top10 mais pas 100% satisfait de ma manière de rider, j’ai fait beaucoup d’erreurs qui m’ont coûtées de précieux points. Je sais ce que je dois travailler cet hiver et j’ai vraiment hâte de commencer la saison prochaine, plus motivé que jamais!!

.

pod f U21

.

Anaïs Mai Desjardin (France / Enata) se classe 5ème femme et 3ème en U21

.

Résultats des Championnats du Monde Kitefoil Hommes

.

Résultats des Championnats du Monde Kitefoil Femmes

.

.

Jeff Valet

Jeff Valet

No Comments