November 19, 2017

Quel mois de juillet pour Anaïs Mai Desjardins ! Après sa quatrième place aux récents Mondiaux Freestyle Junior, la nouvelle rideuse Core Kiteboarding (14 ans) est devenue championne de France Freestyle Junior, mardi 28 juillet à Dunkerque. Pour sa première expérience dans cette compétition, Anaïs Mai Desjardins a devancé Camille Salvinien et Colleen Falempin. Elle est également en tête du Cabrinha Big Air Contest, qui doit s’achever aujourd’hui. Interview d’une jeune espoir du kitesurf !

.

A lire aussi – Nicolas Delmas : « C’est l’entraînement qui paie ! » (interview)

A lire aussi – Championnat de France Freestyle 2015 : Nicolas Delmas titré en juniors

.

.Kitenews.fr : Anaïs, quelles ont été tes sensations sur ces championnats de France ?

Anaïs Mai Desjardins : Les conditions étaient vraiment difficiles, je n’étais clairement pas habituée à ce vent très très rafaleux. J’ai essayé de gérer comme j’ai pu, je n’ai pas fait tout ce que je voulais, mais je suis quand même contente de certains heats… sauf de mon premier. Je suis arrivée quatre minutes en retard, sachant qu’il ne durait que sept minutes. Juste avant mon heat, je suis tombée et j’ai dû larguer… J’ai eu un problème avec ma voile. Il ne restait que moins de trois minutes à mon retour dans l’eau, j’ai posé deux tricks et réussi à terminer deuxième sur trois rideuses. J’ai donné tout ce que je pouvais, c’était très fatiguant. Les deux autres heats n’étaient vraiment pas simples non plus, le vent était horrible !

.

Anaïs Mai Desjardins Championnat de France Freestyle 2015

Anaïs Mai Desjardins Championnat de France Freestyle 2015

.

Kitenews.fr : As-tu pu respecter ton programme de tricks ?

Anaïs Mai Desjardins : Avec ce vent, je n’ai quasiment fait que du hooké, en déhookant seulement une ou deux fois dans chaque heat. Je n’ai pas du tout réalisé ce que j’avais prévu, mais ce n’est pas très grave. Je ne sais pas vraiment ce qui a fait pencher la balance de mon côté. Sans doute ai-je pris davantage d’amplitude, et j’ai scoré 5 tricks différents dans au moins 2 heats.

Kitenews.fr : Es-tu contente d’avoir remporté ton premier titre national à domicile, en tant que membre du Pôle Espoirs de Dunkerque ?

Anaïs Mai Desjardins : On ne peut pas trop dire que je me sois imposée à domicile, j’habite encore près de Paris et je suis rentrée au Pôle Espoirs il y a moins d’un an. Je n’ai pris part qu’à 3 ou 4 entraînements à Dunkerque. Du coup, je ne connaissais vraiment pas le spot, c’était d’ailleurs la première fois que je naviguais dans le coin. Mais bien sûr, je suis vraiment contente de ce titre obtenu ici à Dunkerque, je ne m’y attendais pas du tout. Je pense que j’ai bien progressé ces derniers temps, cela me satisfait beaucoup. Il s’agissait de mon premier championnat de France Freestyle, car j’ai débuté depuis moins d’un an la compétition. Avant cela, je ne connaissais pas ce monde-là…

.

Anaïs Mai Desjardins Championnat du Monde Freestyle Junior

Anaïs Mai Desjardins, 4e des Mondiaux Freestyle Junior 2015 (Photo VKWC)

.

Kitenews.fr : Tu as terminé 4e des récents championnats du monde Freestyle Junior. Etait-ce un gros avantage pour ces France ?

Anaïs Mai Desjardins : Effectivement, l’expérience des Mondiaux m’a beaucoup servi pour ce championnat de France. Sans cela, je n’aurais rien compris au format de compétition. Il faut être vraiment très attentif dans les contests de freestyle…

Kitenews.fr : Comment t’es tu préparée à ce rendez-vous nordiste ?

Anaïs Mai Desjardins : Les Mondiaux de Sant Pere Pescador m’ont permise de m’entraîner à ces championnats de France, même si je n’ai pas pu travailler de nouveaux tricks. Je suis ensuite partie naviguer à Leucate, où il y avait 30 à 50 nœuds de vent. J’essayais d’aller à l’eau, mais on ne sortait pas non plus quatre heures… Je ne me suis donc pas vraiment préparée pour ces France. Après cela, j’ai pris la direction de Wissant pour une semaine, et c’est là-bas que j’ai appris à faire de nouveaux tricks. Je n’ai pas pu les replaquer à Dunkerque, ça soufflait trop fort, j’avais peur de déhooker et l’orientation du vent ne convenait pas à ces figures.

.

Anaïs Mai Desjardins Championnat de France Freestyle 2015

Anaïs Mai Desjardins avec Colleen Falempin

.

Kitenews.fr : Une fois le tableau féminin achevé, as-tu assisté à des heats garçons ?

Anaïs Mai Desjardins : J’aime bien observer les heats oui ! Le problème c’est que cela me stresse, je veux tellement que mes amis fassent des podiums que j’angoisse à leur place… Du coup j’évite de trop regarder !

Kitenews.fr : Avec ce titre de championne de France Junior, penses-tu que tu seras désormais plus redoutée sur les compétitions ?

Anaïs Mai Desjardins : Je ne sais pas du tout, j’étais plutôt connue sur les speed crossing (elle a terminé 3e junior au Championnat de France de speed crossing 2014). Ce titre de championne de France se classe un peu à part…

.

Anaïs Mai Desjardins Championnat de France Freestyle 2015

Anaïs Mai Desjardins avec les autres médaillés du Championnat de France Freestyle 2015

.

Kitenews : Quels sont tes prochains objectifs ?

Anaïs Mai Desjardins : J’aimerais bien être un rideuse polvalente, et prendre part à toutes les catégories de compétition. J’aime le freestyle autant que le foil ou le surf, je suis vraiment passionnée par tous les supports, ils sont tous très intéressants. Je participe également, cette année, aux courses de speed crossing. Je vais m’entraîner pour terminer sur les podiums ou gagner ! J’ai déjà participé aux deux premières étapes du France Kite Tour (victorieuse de la 2e étape à Hyères, chez les jeunes filles) et je serai à Wimereux début septembre. 

.

Anais Mai Desjardins Cabrinha Big Air Contest

Anais Mai Desjardins Cabrinha Big Air Contest, Dunkerque (Photo Nicolas Peltier)

.

Kitenews : Et en matière de tricks ?

Anaïs Mai Desjardins : J’aimerais maîtriser de nouveaux tricks freestyle, comme le Blind Judge, Blind Judge 3, S-Bend Blind.. Mais je dois déjà bien poser mon Riley Blind, et pour l’instant ça ne passe pas tout le temps (sourire). Je dois apprendre aussi à faire des tricks à droite, c’est pas encore ça ! J’ai encore un petit peu de mal et je me suis fait une tendinite assez récemment, donc j’ai encore un peu peur… Je dois également avoir l’aile plus basse, prendre de la hauteur et être punchy.

Kitenews : Que retiendras-tu de ce championnat de France ?

Anaïs Mai Desjardins : Que c’est vraiment un événement génial, il y a une super ambiance et tout le monde est vraiment cool. Je me dis aussi que je dois désormais m’entraîner dans différents vents. Même lorsqu’il n’est pas top, il faut savoir se forcer car on peut retrouver ces conditions en compète, et je serai alors préparée pour les affronter.

nicolas arquin

No Comments