November 19, 2017

Interview du Vice-Président du Dunkerque Flysurfing Club

Le Championnat de France Freestyle, on connaît bien à Dunkerque ! En vrais habitués, les Nordistes du Dunkerque Flysurfing Club organisent du 27 au 30 juillet prochains l’édition 2015. Une compétition qui promet encore du spectacle avec notamment Paul Serin, Antoine Fermon, Sébastien Garat et Pauline Valesa en lice. Florent Caulier, vice-Président du DFC, nous présente cet événement d’envergure mais tire la sonnette d’alarme sur l’évolution de la discipline. Interview ! 

.

A lire aussi : Un mercredi, un club avec le Dunkerque Flysurfing Club (DFC)

.

Kitenews.fr : Salut Florent, plus que trois semaines avant les « France » ! Impatient d’accueillir la crème du freestyle ?

Florent Caulier : Oui, bien sûr ! Toute l’équipe du DFC, les institutions locales, les partenaires présents en 2013 ainsi que moi-même sommes tous impatients d’accueillir les meilleurs Français pour le Championnat de France Freestyle. Il y avait eu, en 2013, une très bonne ambiance avec les riders et toutes les personnes présentes. Nous avons hâte de nous retrouver, histoire de revoir des têtes qu’on n’a pas aperçu depuis un moment !

Kitenews.fr : Qu’est ce qui a poussé le Dunkerque Flysurfing Club à organiser l’édition 2015 ?

Florent Caulier : De nombreuses personnes nous ont incité à mettre en place cet événement. Les politiques locaux voulaient une grosse manifestation pour animer la plage cet été, et surtout reproduire le succès des gros événements précédents (le DFC avait proposé un Triple King Contest en 2013 avec notamment le Championnat de France Freestyle, ndlr). La FFVL nous en a également fait la demande, elle semble bien apprécier l’accueil que l’on réserve aux riders et à l’encadrement. Mais surtout, cet événement est l’aboutissement de la création des différentes structures kitesurf à Dunkerque, qu’elles soient axées sur l’apprentissage (UNSS Kite) jusqu’à la performance de haut niveau (Pôle Espoirs).

.

Team DFC & Youri Zoon

Team DFC & Youri Zoon, champion du monde PKRA freestyle 2011 et 2012

.

Kitenews.fr : Depuis combien de mois préparez-vous ces « France » ?

Florent Caulier : Nous préparons le Triple King Contest 2015 (CDF Freestyle, contest européen de Big Air du 31 juillet au 2 août et épreuve de SUP les 1er et 2 août) depuis le mois de novembre 2014. Ce travail en amont est en effet nécessaire pour se caler au niveau des calendriers internationaux et pouvoir faire venir les meilleurs riders du VKWC. Il est également indispensable pour commencer à démarcher les partenaires, qui fixent à cette période leur budget annuel pour la saison suivante. Nous nous appuierons par ailleurs sur 25 à 30 bénévoles pour toute la semaine de compétition.

Kitenews.fr : Combien de kitesurfeurs sont attendus à Dunkerque ?

Florent Caulier : Nous attendons une cinquantaine de riders pour le championnat de France Freestyle, et à peu près tout autant pour le Big Air européen. Une petite dizaine de membres du DFC devrait participer aux deux épreuves.

.

.

.Kitenews.fr : Quels seront les objectifs de tes différents riders ?

Florent Caulier : Les plus jeunes vont découvrir la compétition avec les meilleurs Français. Ils tenteront d’aller loin dans les tableaux, tout en essayant de maîtriser les difficultés de performer à un instant T. Les meilleurs vont quant à eux viser le titre !

Kitenews.fr : Antoine Fermon sera de retour, mais Julien Leleu vient de se rompre un ligament du genou et manquera donc « son » Championnat de France.. Que lui as-tu dit ?

Florent Caulier : Je n’ai personnellement pas encore eu l’occasion de le voir. Mais je pense que son coach Eric Watrin du Pôle Espoirs a dû lui dire de ronger son frein cette année, de surtout bien se soigner le temps qu’il faudra pour ensuite revenir à son niveau, qui était celui d’un des meilleurs mondiaux sur le VKWC ! Les épisodes malheureux qu’ont connu les top riders du DFC montrent bien l’importance du double projet dans les structures de formation. Cependant, à force de courage et de détermination il est tout à fait possible de revenir à son meilleur niveau, comme le démontre en ce moment Antoine ! 

.

Antoine FERMON

Antoine FERMON

.

Kitenews.fr : Le DFC avait organisé le premier Championnat de France Freestyle en 2001. Quinze ans après, quel regard portes-tu sur l’évolution de la discipline ?

Florent Caulier : En effet, le club avait organisé le premier Championnat de France en 2001, et également en 2011 pour les 10 ans. L’évolution de la discipline me laisse tout de même quelques regrets. Je trouve dommage que le freestyle se soit contenté de copier le wakeboard, en priorisant la technique avant tout. En 2001 le kitesurf s’appelait encore flysurf (d’où notre nom Dunkerque Flysurfing Club) et le but était d’aller haut avec le plus beau style. Aujourd’hui, le but du freestyle est de faire un maximum de figures à 1 mètre de l’eau, aile basse … De nombreux kitesurfeurs ont du mal à connaître les figures et leurs noms changent sans arrêt. Les décisions des juges ne sont pas toujours évidentes à comprendre pour le kitesurfeur lambda ou le grand public. Pour finir, cette orientation a engendré de nombreuses blessures du côté des riders. La FFVL, qui a logiquement voulu préparer les français pour le PKRA, a forcément suivi le même format. Pour moi, l’âme du kitesurf et du flysurf a disparu avec le freestyle moderne. Il est temps, à mon sens, de revenir à l’axe vertical du kitesurf après avoir privilégié l’axe horizontal !

.

Aaron Hadlow vainqueur du Red Bull King of the Air 2015, à Cape Town

Aaron Hadlow vainqueur du Red Bull King of the Air 2015, à Cape Town

.

Les choses bougent cependant en ce moment, puisque le Big Air ou le Airstyle avec Toby Braeuer reviennent en force. Red Bull a choisi cette voie avec le King of the Air, un format né en 2000 à Hawaii, le VKWC le propose également de nouveau. Depuis 2013, nous essayons aussi de relancer ce format avec d’autres organisateurs. Je pense notamment au Festikite qui le propose depuis un certain temps. Et je peux vous dire que lorsque Toby est venu faire le show en 2013 pour le Cabrinha Airstyle Contest, le public a vraiment apprécié, mais c’est surtout l’ensemble des kitesurfeurs qui étaient ravis du spectacle. A mes yeux, pour qu’une discipline perdure, il faut qu’elle soit spectaculaire et simple à comprendre pour le grand public. Le Big Air correspond tout à fait à cela. Et Red Bull l’a bien compris !

Je me bats depuis quelques temps au sein de la FFVL pour que ce format Big Air (ou Airstyle) remplace le format wakestyle dans l’épreuve du freestyle. Mais tant que le VKWC n’aura pas fait cette bascule du wakestyle vers le Big Air, cela restera compliqué, ne serait-ce que pour préparer nos jeunes à performer sur le tour mondial. Ensuite, si l’ensemble de la communauté kite se mobilise, tout est possible… En attendant, nous invitons les meilleurs riders européens à venir s’éclater et s’affronter sur ce format du Big Air, avec un prize-money de 10 000 € pour l’European Cabrinha Big Air Contest !

.

Paul serin Naish

Paul Serin, champion de France Freestyle 2013 & 2014

.

Kitenews.fr : Comme l’an passé, plusieurs pro riders VKWC devraient être à Dunkerque, notamment Paul Serin. Est-ce important que ces freestylers français jouent le jeu ?

Florent Caulier : Paulo a effectivement confirmé sa présence, ainsi qu’Antoine Fermon qui revient fort après sa rééducation. Leur présence permettra d’assurer le spectacle et cela donnera l’envie aux jeunes d’aller les bousculer par la suite. Et surtout, il est important que pour un championnat de France, les meilleurs français soient présents. D’où cette importante  préparation en amont, pour bien caler tous les calendriers internationaux !

.

Kitenews.fr : Que peut-on te souhaiter pour ce Championnat de France ?

Florent Caulier : On croise les doigts pour qu’une météo clémente soit de la partie, avec du soleil pour le grand public, du vent pour boucler les tableaux de freestyle, et du vent fort le week-end pour assurer le spectacle pendant le Big Air ! En tous cas, l’ambiance sera au rendez-vous quoiqu’il arrive, avec de nombreuses animations extrêmes sur le village et les soirées qui vont bien pendant la semaine. Et les riders seront une nouvelle fois chouchoutés pour cette édition 2015 !

 

nicolas arquin

No Comments