En France, il est des spots emblématiques dans l’histoire du kitesurf. Si c’est en Bretagne que Bruno et Dominique Legaignoux ont inventé l’aile à boudin gonflable, c’est en Méditerranée que ce sport a pris son envol grâce à Laurent Ness, Christopher Tasti, Raphael Salles, Christophe Roussin, Franz Olry, Matthieu Pendle et bien d’autres… Au milieu des années 90, plage sud à Port Camargue (qu’on appelait jadis Cap Chabian) et la plage de l’Ecole de Voile à La Grande Motte sont devenus le théâtre de cette révolution où Franz et Raph venaient par exemple valider le shape des boards, améliorer les ailes etc etc … (cf. « Kitesurf du Rêve a la réalité » – Bruno Legaignoux).

Le fameux spot du port de la Grande Motte est situé à l’ouest de son entrée, derrière une longue digue et ne fonctionne que par sud-est. Bien sûr La Dune, Le Grand Travers ou Les Roquilles à Carnon, sont tout aussi praticables par ce régime de vent mais c’est à « La Touffe » comme on l’appelle parfois, que tous se retrouvent. Par instinct grégaire, par réflexe pavlovien, parce que c’est la tradition, parce qu’on est certain d’y croiser ceux qui ont construit la légende du kitesurf …  mais surtout parce qu’il est le seul à proposer des vagues dignes de ce nom.

La ville de La Grande-Motte, a présenté le 31 octobre 2017 son projet d’agrandissement du port avec 400 anneaux supplémentaires (passant ainsi de 1 550 à plus de 2 000 places). Cette extension se fera sur la partie … ouest du port avec la création du nouveau bassin. Près de 500 nouveaux logements seront construits à la place des anciens hangars, devenus vétustes, de la zone d’activités et sur le parking actuel.

Sur le plan de masse avant / après ci dessous, on constate que la digue actuelle, génératrice de par son orientation et sa forme de ce swell, est réalignée sur plus de 450 mètres et entame ainsi plus de 300 mètres de plage, zone de décollage contiguë au parking actuel qui est supprimé. Quand on sait qu’il peut accueillir plus de 100 voitures certains week-ends de fort marin, il sera impossible dans le futur projet de trouver suffisamment de places dans les rues résidentielles adjacentes

Le spot, ou ce qu’il en reste, change donc totalement de configuration.

Avant …

 

Après …

 

A priori dans ce projet rien n’a été prévu pour pérenniser cette zone de navigation et son accessibilité, ni pour l’accueil des pratiquants (décidément La Grande Motte a une manière bien curieuse d’intégrer le kitesurf dans la politique de la ville. Voir cet autre article sur une spécificité locale  WTF ? A La Grande-Motte on invente la zone mixte kitesurfs et chiens !)

Bref, après Beauduc, c’est au tour de ce spot légendaire de voir son avenir compromis.

 

Le calendrier du projet :

  • 2020 : début des travaux au port
  • 2022 : livraison de l’extension du port
  • 2023 : démolition de l’ancienne zone technique
  • 2024 : démarrage des constructions de logements
  • 2026 : installation des premiers habitants

 

Pour en savoir plus : Objectif « Ville-Port »

 

 

Christophe Salvaing

Christophe Salvaing

One Comment

  • Répondre
    Thibaud
    30 janvier 2018

    Tout est fait pour développer les pratiques sportives en Occitanie, c’est d’ailleurs dans les objectifs de C. Delga…. Quand elle annonce que pour développer le tourisme en région elle souhaite faire construire un grand parc d’attraction il y a des contradictions assez forte… On avance dans le bon souvent