« Ce sont de véritables Formule 1 des mers » on entend souvent cette phrase dans la bouche des personnes qui découvrent le kitefoil à l’occasion de compétitions.

Le Kitefoil impressionne par sa vitesse, son accélération et ce même dans du vent faible.

Formule 1 des mers ? Il y a effectivement beaucoup de similitude entre les deux disciplines. Le kitefoil est le plus rapide des kites comme la F1 est la plus rapide des voitures. Le Carbone est omniprésent dans les deux cas, les budgets explosent et la recherche et les réglages sont tout aussi importants que le pilotage.

Oui mais est-ce vraiment un gage de qualité que de ressembler à la F1 ?

Les gestionnaires de la F1 ont progressivement privilégié l’argent au spectacle et au sport. Les budgets ont explosé et les règlements sont devenus tellement complexes que le spectacle a disparu. Les pilotes n’ont plus le droit de changer de trajectoires pour éviter les collisions, les moteurs ont été modifiés pour être politiquement correct jusqu’à faire le bruit d’un karting etc… Résultat : il y a de moins en moins d’écurie, presque plus de bruit, moins de spectacle et de moins en moins de spectateurs et de téléspectateurs !

Kitefoil Gold Cup

Les gestionnaires de la F1 privilégient également les accords commerciaux qui génèrent des profits pour eux même quitte à organiser des courses dans des endroits improbables (Azerbaïdjan) , sur des circuits pas ou peu adaptés à la F1 ou il est impossible de doubler (Monaco)… bref les intérêts financiers ont pris le dessus sur le sportif en F1.

Le kitefoil est-il le F1 des mers ? D’un point de vue performance c’est évident et c’est tant mieux mais pour le reste, il ne faut pas que le kitefoil imite la F1 !

Quand on voit des compétitions organisées en Corée du Sud ou le vent ne dépasse pas les 8 nœuds, avec moins de 20 riders dont 1 seul de Corée, quand on constate que faire toutes les étapes de la Gold Cup va faire exploser le budget avec des déplacements en Chine et en Corée, quand les premières compétitions IKA 2017 ne regroupent péniblement qu’une vingtaine de riders, on se dit qu’effectivement, le kitefoil devient comme la F1 ou l’intérêt des riders et des spectateurs passent après les intérêts financiers !

Messieurs de la FFVoile, puisque vous êtes les nouveaux gestionnaires du kite en France, faites pression svp au niveau international pour que le kitefoil ne garde que les bons côtés de la F1 !

Jeff Valet

Jeff Valet

No Comments